Le guide de votre bien-être à domicile

Plante dépolluante

Les principaux polluants et leurs effets

plante dépolluante

© Studiophotopro - Fotolia.com

La pollution d'une habitation peut être liée à la nature des locaux, à leur histoire ou au comportement des occupants. Près de 300 types de composés polluants différents ont été identifiés dans nos intérieurs et ont tous des effets plus ou moins nocifs pour notre organisme.
  1. Où se trouvent les polluants ?
  2. Les composés organiques volatils
  3. Le monoxyde de carbone
  4. Les ondes électromagnétiques

Où se trouvent les polluants ?

On les trouve très facilement dans l'atmosphère, mais aussi dans nos produits du quotidien. Parmi eux : le formaldéhyde (formol), le xylène, le toluène, le trichloréthylène, le monoxyde de carbone, l'ammoniac, le pentachlorophénol (pcp) ou encore le benzène. Certains sont inodores, d'autres aromatisés, mais tous s'infiltrent dans notre organisme, sans que l'on s'en aperçoive. Ces composés polluants peuvent venir de l'extérieur mais on les trouve aussi dans de nombreux produits à usage quotidien, tels que les détergents, les solvants, les vernis, les colles, les produits de beauté, les insecticides, les désodorisants, les meubles, les emballages, les cigarettes, les moquettes, les plastiques, les cires, les encres, les peintures...

Les composés organiques volatils

Les principaux polluants de nos intérieurs sont des gaz composés du carbone et de l'hydrogène, appelés composés organiques volatils. Ils sont, pour la plupart, classés cancérigènes possibles ou certains. Ils peuvent provoquer des petits désagréments sans gravité comme des infections plus graves. Les symptômes légers sont du type irritations nasales, oculaires, cutanées et laryngiques, malaises, nausées, états de fatigues. Parmi les infections plus graves, on constate des dysfonctionnements des organes du corps humain comme les reins, le c½ur, les poumons, le foie ou de l'appareil digestif. Par exemple, le benzène est classé parmi les sept polluants hautement toxiques par l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur. Il est prouvé que l'exposition à des vapeurs de benzène peut entrainer des vertiges, des maux de tête, une augmentation du rythme cardiaque, des tremblements, des pertes de connaissance et à forte dose, la mort. De même, le formaldéhyde peut provoquer des irritations graves du nez, de la gorge et des yeux ; l'ammoniac peut être irritant pour les voix respiratoires et la peau...

Le monoxyde de carbone

Incolore et inodore, le monoxyde de carbone est présent dans toutes les habitations. Il peut provenir d'une mauvaise évacuation des produits de combustion, d'une absence de ventilation, d'un mauvais entretien des appareils de chauffage,ou des appareils ménagers. C'est un gaz très toxique, qui est chaque année la cause de nombreuses intoxications domestiques. Il peut provoquer des maux de tête, des nausées, voire, à forte dose, des étourdissements, des somnolences, une diminution des réflexes ou même, la mort.

Les ondes électromagnétiques

Depuis peu, face à la multiplication des appareils électriques dans notre quotidien, nous sommes confrontés à une nouvelle source de pollution : les ondes électromagnétiques. Elles résultent du couplage d'un champ électrique et d'un champ magnétique. Elles proviennent des ordinateurs, des téléviseurs, des téléphones portables, de l'électroménager... Les ordinateurs, par exemple, dégagent à la fois des ondes et du formol. C'est une pollution décroissante avec la distance : plus on est loin de la source émettrice, moins l'on est impacté par les ondes. En revanche, plus il y a d'objets émetteurs dans une pièce, plus les risques liés aux ondes électromagnétiques sont élevés.